Friederike Sophie Wilhelmine di Prussia e Silvius Leopold Weiss

Ho scoperto di recente le memorie scritte in francese dalla sorella di Federico II di Prussia, Friederike Sophie Wilhelmine.

Wilhelmine fu clavicembalista e compositrice notevole: come esempio, una gradevole esecuzione del suo “Concerto in sol minore per clavicembalo, archi e basso continuo” è disponibile su YouTube.

Nelle pagine dedicate alle giornate successive al 29 maggio 1728 a Berlino la principessa Wilhelmine scrive:

[…] le roi mon père, partit pour se rendre en Prusse; il laissa mon frère à Potsdam, avec permission de venir deux fois par semaine faire sa cour à la reine. Nous nous divertîmes parfaitement bien pendant ce temps. La cour étoit brillante par la quantité d’étrangers qui y venoient. Outre cela le roi de Pologne envoya les plus habiles de ses virtuoses à la reine, tels que le fameux Weis, qui excelle si fort sur le luth, qu’il n’a jamais eu son pareil, et ceux qui viendront après lui n’auront que la gloire de l’imiter; Bufardin, renommé pour sa belle embouchure sur la flûte traversière, et Quantz, joueur du même instrument, grand compositeur, et dont le goût et l’art exquis ont trouvé le moyen de mettre sa flûte de niveau des plus belles voix.

(Mémoires de Frédérique Sophie Wilhelmine Margrave de Bayreuth soeur de Frédéric le Grand depuis l’année 1706 jusqu’à 1742 écrits de sa main, Mercure de France, Paris 1967, p.123)